Laëtitia



Laëtitia est une jeune femme de 33 ans, mariée avec 3 enfants, respectivement de 5 ans, 3 ans 1/2 et 15 mois. Elle grandit à la Garenne-Colombes, en banlieue parisienne, jusqu’à l’âge de 11 ans. Au moment de son entrée en 6ème ses parents déménagent dans le Val d’Oise, dans une maison de Cormeilles-en-Parisis. Son petit-frère et elle, auront enfin leur propre chambre ! Elle n’aime pas particulièrement l’école, en dehors de certaines matières comme le dessin ou la « techno » [la matière, pas la musique !]. Tandis que son père lui prédit ironiquement un avenir de « caissière chez Mammouth », Laëtitia se voit tantôt architecte, tantôt vétérinaire mais veut surtout être « chef » ! Jusqu’au lycée, ce sont essentiellement les copains qui comptent le plus et puis un jour, c’est le déclic ! Elle entreprend un BTS « action communication et commerciale » puis intègre L'INSEEC, une Grande École formant aux carrières du commerce, de la gestion et du management. 

Pendant 8 ans, elle travaille dans la même société afin de réaliser des études de marché dans le secteur de la santé. Il y a 5 ans, l’idée d’ouvrir une boutique germe déjà. Elle prend des renseignements à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris et hésite entre une boutique de jouets en bois et un commerce de vêtements bio ! Mais en 2009, son mari est muté pendant 1 an aux Etats-Unis. Le projet de boutique tombe à l’eau. Temporairement, en tout cas. La petite famille s’installe à Chicago, la ville de Barack Obama, qui sera élu Président cette année là ! Autant dire, qu’ils rapporteront des souvenirs exceptionnels dans leurs bagages … ainsi qu’une seconde petite fille !  

Après avoir vécu à Paris, puis une année mémorable à Chicago [dans un appartement de 180 m2], ils reviennent en France et s’installent à Courbevoie, où ils dépriment pendant 6 mois ! Laëtitia en plus d’être au chômage, ne supporte pas vraiment l’image dégradée de la femme au foyer qui pèse chez nous. Plus question de se laisser abattre ! Elle réintègre sans grand enthousiasme son ancienne société. 

Suite à une conversation avec elle, sa grand-mère lui offre une machine à coudre ; Cadeau décisif, qui sera le déclencheur d’une nouvelle vocation ! Laëtitia brode, prend des cours de couture et attrape le virus créatif ! En juillet 2010, elle donne naissance à son 3ème enfant [un petit garçon cette fois] et tombe sur une annonce pour la vente d’une mercerie à Bécon-les Bruyères [quartier de Courbevoie où elle vit]. 

Après un conseil de famille, Laëtitia se lance dans l’aventure, trois ans trop tôt, selon elle ! Tant pis, car si l’expérience doit lui donner du fil à retordre, impossible de manquer une telle opportunité ! En avril 2011, elle signe l’achat du fonds de commerce et prend officiellement possession de la mercerie en juillet 2011, soit un an après avoir vu l’annonce. Raymond et Marie, le couple qui tenait cette boutique depuis 30 ans, vont la former pendant 2 mois, avant de prendre leur retraite. Laëtitia va alors découvrir les subtilités de la couture, de la broderie [qu’elle pratique], du tricot [qu’elle débute], de l’art du collant et de la bonneterie ! 

Si on ne lui fait pas [encore] « d’avances » dans la cabine d’essayage, on lui demande néanmoins de l’aide pour remettre un sein en place lors de l’essayage d’un soutien-gorge … ! Elle est frappée par l’exhibitionnisme et l’impudeur de certaines clientes. Elle qui n’est guère à l’aise avec le rapport corporel, fait aussi l’apprentissage de la constance et ne se laisse pas embobiner ! On lui demande parfois des modèles de tricot pour chiens : et bien figurez-vous qu’elle en a ! Laëtitia bénéficie d’une belle énergie et d’un grand enthousiasme. Après une sympathique soirée d’inauguration le 30 septembre dernier avec les commerçants du quartier, le voisinage, la famille, les amis, Laëtitia se projette déjà et envisage de créer des ateliers thématiques dans sa boutique : tricot, broderie, couture, etc. Mais pour l’instant, motus et bouche cousue ! 

Comme dans la chanson de France Gall, il y a des rubans et des fleurs chez Laëtitia. Pari réussi pour celle qui voulait devenir « chef » ! La voici à la tête d’une petite entreprise qui, souhaitons-le, ne connaîtra pas la crise ! 

La boutique est ouverte du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 15h à 19H :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire